Méga article du Hellfest

Bon alors, le Hellfest. Je ne sais pas trop par où commencer et je vais essayer de vous livrer un récit le moins décousu possible; mais la fatigue, le trop de redbull, mon mal de dos et ma « déprime » post-festival aura sûrement raison de quelques souvenirs. Désolée ça va être un peu long.

Jeudi 16 juin: 9h, ça y’est je suis dans la voiture avec les copains, mon oreiller sur les genoux, une crêpe Wahoo à la main (notre aliment de survie). J’ai hâte d’arriver à Clisson, pour assister à mon deuxième Hellfest, je porte toujours fièrement le bracelet de l’an dernier. On croise pas mal d’averses en chemin, et on se demande quel temps il fera. Je prie pour qu’il ne pleuve pas trop, car je le sens moyen les 4 jours dans la boue, et je redoute grandement le froid la nuit venue, seule dans ma tente avec mon pauvre petit duvet (et mes 20 pulls). Après des heures de route et une salade César engloutie en 5 minutes (en laissant les tomates cerises sur le côté) on arrive à Clisson, commune la plus metal de toute la France, fuckyeah. Petite anecdote, en essayant de trouver notre chemin pour le site Hellfest (en suivant les panneaux pas super bien placés) on tombe sur une sorte de camionnette devant qui roule à DEUX A L’HEURE. Arrivés à un Stop, elles’arrête, bon c’est bien, mais ne redémarre PLUS alors qu’il n’y a personne. Du coup..on klaxonne. Et là, un petit vieux sort en mode « kestumve? » et nous dit que s’il n’avançait pas c’est parce que il « parlait à sa femme ». C’était assez absurde comme scène, j’en rigole encore. Donc après l’avoir bien entendu doublé, tourné en rond dans Clisson et s’être garés pas trop loin de l’entrée du Hellfest on arrive, nos tentes/sacs à dos/duvets sous le bras et on attend de passer les portes et d’avoir notre bracelet 2016. Les copains galèrent avec la glacière qui comporte en vrac des bières, des oreo, des bières, des pitch, du saucisson et des bières. On attend pas mal avant de se faire scanner nos pass 3 jours, mon copain Lapin fonce avec toutes les tentes sous le bras au camping pour qu’on ai une place près de nos autres copains qui viennent de Corse  (kikou VitiSofi <3). AH ça fait du bien de tout poser. Après avoir tout installé on part en expédition au Leclerc de Clisson, antre de la communauté metal et véritable paradis pour tout festivalier: les packs de bière sont partout en évidence, les employés ont même des t-shirts du Hellfest, et on entend le fameux « APEROOOOOOOO!! » toutes les trois minutes. Bien sûr on achète un pack de 40 Kronenboug (qu’on ne boira finalement pas..) et on retourne au camping après avoir fait un tour à l’Extreme Market (cds et t-shirts à foison) et chez le tatoueur..ou les copains se font piquer un super matching tattoo (et moi flippée en mode « FAITES PAS CAAA CA VA MAL CICATRISER PENDANT LE FESTIVAAAAL »).

F1000001

F1000002

Vendredi 17 juin: Après une queue interminable à l’entrée de la Cathédrale on passe enfin les portes et on se retrouve sur l’immense site du Hellfest. C’est trop beau, il y a déjà de la musique partout, des gens trop bien habillés, et il pleut pas trop YEAH. Le premier groupe que je verrais s’appelle Cowards, un groupe de Hardcore parisien, sur la scène de la Warzone. Warzone qui s’est refait une beauté, le lieu est magnifique, beaucoup plus grand et accessible qu’avant, la statue de Lemmy trône au bout à côté du skateparc, bref, la folie. Donc Cowards..bon j’avoue je n’ai pas compris grand chose, le son n’était vraiment pas terrible. J’ai apprécié mais la gestuelle d’un des guitaristes était tellement insupportable (« je fais parti d’un gang et je fais des doigts tout le temps ») que ça m’a un peu déconcentrée et..déconcertée. Genre wtf gars. Après ça, je suis allée mettre de l’argent sur ma carte Cashless (au Hellfest pour les stands de boisson et de snack Hellfest tu payes avec ça). Après ça on est allés voir Wo Fat sur la scène de la Valley, une sorte de groupe de Stoner. On est pas restés en entier et je n’ai pas trouvé ça transcendant, mais ça allait. A mon grand regret j’ai raté Cruachan.. je connaissais ce groupe par une vieille démo toute pourrie style « je fais du folk metal avec mes pieds et une flûte en papier » donc j’aurais aimé voir si je m’étais fait une mauvaise opinion à cause d’une démo ratée (ça arrive, écoutez donc celles d’Eluveitie, argh) ou si le groupe n’était en effet pas terrible. On a beaucoup déliré sur le nom de groupe Nashville Pussy, qu’on a transformé en « Shining Pussy » (oui on est débiles), j’ai vu un peu de Ramesses (toujours sur la Valley) puis on a assisté au concert entier d’Anthrax sur une des Main Stage qui était bien cool. Les copains sont retournés à la Warzone voir Killswitch Engage, je les ai rejoints mais ne voulant pas me faire écraser dans les pogo dès le premier jour je les ai vus de loin, avec mon redbull, tranquille. C’était fat, le chanteur était tellement ricain c’était drôle. Le soir, je me rappelle avoir mangé dans « la forêt » (il y a un endroit avec plein d’arbres au Hellfest juste à côté des stands de bouffe) en entendant Volbeat de loin, j’avais sincèrement l’impression d’entendre la même chanson tourner en boucle. Et puis après hii on est allés voir Dropkick Murphys, en Main Stage, et c’était trop cool. Tout le monde dansait, et ils ont finis par I’m Shipping Up To Boston, forcément. Ensuite je suis restée seule à attendre Rammstein mais il y avait tellement de monde que j’ai cru que j’allais finir écrasée, dans ces moments-là je regrette de ne pas faire 1m80. Dès le début il y a eu du feu de partout, c’était trop beauuu, et j’étais trop contente d’entendre Reise, Reise en vrai. Je suis partie assez vite car j’avais trop peur de mettre 1H à remonter toute la foule. Big Up à un monsieur qui m’a aidé à ne pas tomber quand je marchais à contresens. Et je suis partie parce que.. J’ALLAIS VOIR KVELERTAK. AAAH! Contre toute attente je suis sortie assez vite des Main Stage, et suis retournée à la Warzone (en ayant eu un débat avec deux mecs qui voulaient que je vienne avec eux voir Rammstein « mais vieeens y’a des feux d’artifiiice » « nooon j’vais voir Kvelertak!!! »). Et là, TROP BIEN, je me suis placée tout devant contre la barrière avec les copains. YES. Après, le chanteur de Kvelertak est arrivé avec son masque hibou à leds (c’était majestueux) et c’était la folie pendant 1H30. J’en pouvais plus j’étais trop contente, en plus le chanteur est allé 3 fois dans la foule, on l’a tenu, il nous a fait chanter (en norvégien, hem), j’étais à 1cm de lui youuh. Par contre je ne comprends pas les gens qui le touchaient genre, j’oserais jamais faire ça. ça ne doit pas être agréable d’avoir une dizaine d’inconnus qui te tripotent. Sincèrement c’était un des meilleurs lives que j’ai pu voir dans ma vie, c’était fou. Je me suis donc couchée heureuse cette nuit-là.

F1000003

F1000004

F1000005

F1000011

Samedi 18 juin: Après m’être remise du concert de Kvelertak et avoir dormi quelques heures, puis avoir englouti mon premier redbull de la journée (enfin je crois, mais de toute façon j’en ai tellement bu que j’espère ne pas faire de crises cardiaques dans les prochains jours) on est allés assister à notre premier concert de la journée, celui de Crobot à la
Valley. Crobot on a un peu découvert ça par hasard il y a un an et demi ET WOW. C’était FABULOUS. Pareil j’étais au premier rang, c’était encore mieux. Ils ont joué des nouveaux morceaux, qui tabassaient autant que les anciennes. Et le chanteur, je crois que tout le monde est tombé amoureux de lui, filles comme garçons. Genre salut j’ai les cheveux longs une petite veste rouge et je bouge façon 70’s GNI. Ouuuh c’était beau. J’ai fait une demi-sieste à l’abri de Altar (une autre scène du Hellfest, à côté de la Valley et de Temple) puis je me suis fait réveillée en douceur (non) par un groupe complètement Wtf nommé..Agoraphobic Nosebleed. Preuve qu’il en faut pour tout les goûts. Il y avait juste deux pauvres mecs qui chantaient (et des guitaristes??? je ne me rappelle plus) et avec une batterie derrière, genre ils ont lancé la piste batterie en mode karaoké. J’ai pas compris, pourquoi ils ont pas un vrai batteur? Et les morceaux étaient wtf. Vers les 17h on s’est regroupés vers les Main Stage pour voir Foreigner, le groupe kitschissime par excellence. Mais c’était beauté! J’aime bien ces vieux groupes de Hard FM, que je ne connais pas en fait, mais que je découvre avec plaisir avec chaque concert de ce genre. Ensuite je suis allée voir Moonsorrow, groupe de black metal pagan que j’adore. Genre eux leurs mélodies sont BELLES. C’est POIGNANT. C’est pas juste un mec qui joue à cache-cache dans la forêt en mode « AGNAAA *blast* UH *blast* GNI ». Le chanteur était énervé contre l’euro de foot « je suis content de voir qu’il n’y a pas que le foot qui ramène du monde dans ce pays » et c’était assez drôle. Sinon j’ai moins accroché à leurs derniers titres, je préfère leurs anciennes. Ce qui est drôle avec Moonsorrow c’est que leurs morceaux font 15 minutes, donc au final tu n’en as pas beaucoup par set. Bref, c’était bien. Ensuite j’ai assisté au concert de Bring Me The Horizon en attendant celui de Twisted Sister, et à ma grande surprise ce n’était pas si nul que je pouvais le penser, bon c’est très convenu et les basses étaient affreuses (d’ailleurs sur tout le festival, franchement des fois j’ai cru mourir, à Moonsorrow c’était pareil j’en avais mal tellement il y en avait) mais ça se laissait écouter, même si ce n’est vraiment pas mon délire. Et puis uiii Twisted Sister! Forty and Fuck it! C’était franchement épique. Je trouve qu’il y avait une trop bonne ambiance dans le public, même le lendemain soir j’entendais encore « We’re not gonna take it, No we ain’t gonna take it, We’re not gonna take it anymoooore ». Il y avait plein d’anglais à côté de moi qui étaient à fond, et Dee Snider (le chanteur et leader) était trop cool, il m’a beaucoup fait rire. On a même eu une version de Born to Raise Hell de Motörhead avec en guest PhilCampbell. On a beaucoup parlé de Lemmy, et aussi de A.J Pero, batteur de Twisted Sister décédé l’an dernier (remplacé par Mike Portnoy avec une barbe bleue, oui). Donc après un show franchement épique on a eu droit au traditionnel feu d’artifice du Hellfest, sur fond de Motörhead. C’était beauuuu. R.I.P Lemmy. Bon après ça, j’avais pas le courage de voir le début de Korn, alors je suis rentrée me coucher et reposer mes pauvres pieds et mon pauvre dos qui n’en pouvaient juste plus.

F1000007

F1000009

F1000012

F1000013

F1000014

Dimanche 19 juin: Déjà le dernier jour. C’est incroyable comme les journées passent vite là-bas, alors que tu te réveilles avant 9h et que tu te couches vers les 2H. J’ai bravé la foule une dernière fois à l’entrée de la Cathédrale pour aller voir Orphaned Land en Main Stage. Je me suis posée tranquille dans l’herbe (enfin ce qu’il en reste), mon traditionnel redbull à la main, et j’ai bien kiffé. Ils ont l’air trooop gentil, et le message de paix/respect qu’ils délivrent est toujours très bon à prendre. Il y avait deux filles devant moi qui dansaient la danse du ventre, c’était rigolo, toutes sapées en noir avec des pics de partout. Ensuite c’était..Dragonforce fuck yeah! J’y allais à moitié à la rigolade (power metal forever) mais franchement c’était trop bien, une ambiance trop cool, un circle pit de l’enfer (enfin je crois, je me suis rapatriée derrière héhé), le bassiste français habitué du Hellfest qui nous parlait quand le chanteur avec des soucis de retours. SO FAR AWAYYYYYYY WE WAIT FOR THE DAY-Y-AAAAAY (ce morceau est sorti en 2005, WAT).. Puis ça a été l’attente de Gojira avec Tarja qui chantait au loin, je n’aime pas la musique (je trouve ça tellement plaaaat) mais boooon. ça m’a juste fait repenser au fait que Nightwish a un souci avec leurs chanteuses qui se font tout le temps virer. Après on s’est relevés pour Gojira, c’était super fat, et il y avait vraiment un monde de fou. J’ai plutôt apprécié les nouveaux morceaux mais je ne suis pas restée le set entier, car je ne voulais pas louper Insomnium à l’Altar, et comme avec Rammstein, je m’y suis prise assez tôt pour remonter la foule. Insomnium c’était cool aussi, et j’aime bien voir les différents « types de metalleux » partout au Hellfest; entre ceux qui aiment les trucs obscurs pagan et ceux qui préfèrent Atreyu (au hasard) il y a encore plein de monde entre. Donc Insomnium, j’ai toujours bien kiffé leur musique, je les avais vu en première partie de Dark Tranquillity il y a bien longtemps à Lyon. Là ils ont surtout joué des morceaux que je ne connaissais pas, je ne me suis pas trop tenue au courant de leurs dernières sorties mais ils assurent bien, et j’ai pu me reposer un peu avant de retourner au Main Stage retrouver les copains et en profiter pour voir la fin de Slayer. Le monsieur devant moi qui filmait Raining Blood EXCUSES-MOI pour ma crise d’éternuements quand tu filmais, je sentais bien que ça t’irritait mais que tu ne pouvais pas faire grand-chose, et moi je me sentais trop mal de gâcher ta vidéo (« toutoutoutoutoutoutoutoutoutou ATCHAAA toutoutoutoutoutouttoutoutou ATCHAAAA.. »). Par contre le son était un peu affreux, PK vous mettez le kick aussi fort nom didiou c’pas possible quoi. Après, on est tous remontés à la Valley voir Rival Sons qui jouaient des morceaux blues rock assez cool ma foi. La lumière était jolie, le soleil commençait à se coucher, j’aime bien cette ambiance-là. Puis.. on est parti faire n’importe quoi sur Megadeth (je ne citerais pas ce qu’on fait mes copains), bon c’est pas mon délire cette musique mais c’était quand même cool à voir, c’est quand même un groupe emblématique. (kikou je fais ma culture heavy metal au Hellfest. Après quelques bières et la nuit tombée le concert de Ghost a commencé, toujours en Main Stage, et woo c’était trop cool! Je n’avais jamais trop aimé ce que j’avais pu entendre (notamment un live je ne sais où à la télé), j’aimais plus leur visuel que leur musique mais en concert c’était vraiment sympa. Avec des nonnes qui donnaient du vin, le chanteur un peu fou, les belles lumières. Du coup ça me donne envie de re- écouter avec une oreille nouvelle, à voir si j’aime autant que en live. Et puis après.. on a fait la chenille pour se faufiler sur la Main Stage I pour voir Black Sabbath. Une des copines était trop mignonne, quand ils ont commencé elle était limite en pleurs, c’était trop chouuu. Franchement c’était LE ROCK. Ozzy Osbourne ressemble à une petite vieille (mais après je crois qu’il a toujours été comme ça) c’est mignon, et entendre War Pigs en live c’était la folie! J’ai encore une fois bien bougé la tête. Ils diffusaient en même temps des images un peu moches (des vers de terre, ou alors au début c’était carrément la naissance du diables), et il y avait toujours des effets sur les images lives, c’était kitsch mais bon ça va avec le truc. Bref, je crois qu’avec les copains on a bien kiffé (faut que j’arrête de dire ce mot). Et en vrai, c’était cool de voir ça avec eux.

F1000010

F1000016

F1000019

F1000020

Comme à la fin du concert de Black Sabbath, ça va être THE END pour mon article. Je vous épargne le concert de King Diamond que j’ai entendu de loin (c’est incroyable cette voix) et ma nuit plutôt bien réussie malgré les « LIBEREZ LES CADDIES! SPARTIATES QUEL EST VOTRE PROFESSION! APEROO! HIII! ». Le lendemain on était fracassés et je remercierais jamais assez Dorian (kikou) pour avoir conduit tout le chemin du retour pendant qu’on dormait tous serrés comme des sardines (et en sueur) dans la voiture.

Le Hellfest, c’est vraiment bien. Je posterais cet article mardi (avec mes photos d’appareil jetable fraîchement tirées) donc d’ici-là je m’en serais remise mais le retour a été dur, entre le contrecoup et la fatigue j’ai eu un peu de mal à émerger, et puis c’était trop cool qu’on veut pas que ça s’arrête, enfin si parce que ça fait du bien de prendre une douche après 4 jours dans la crasse et la bière et de dormir dans un vrai lit avec du silence autour. Non ce qui est bien c’est que là-bas, enfin pour moi, tu es avec les trucs qui comptent le plus: la musique et les copains (et de la bouffe héhé). En vrai c’est ça les meilleurs trucs au monde.

A l’année prochaine Clisson!

F1000017

5 réflexions au sujet de « Méga article du Hellfest »

  1. Maman oiseau

    Merci pour ce récit ma Léa, ça m’a fait voyager un peu au milieu des cartons et de la poussière °D
    Tu me donnes trop envie d’y aller, mais je crois que l’aspect camping me rebutera toujours… °D

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s